L’élégance des veuves, d’Alice Ferney

couv5779723Édition : Actes Sud collection Babel

Année de parution : 1995

Genre : Historique

Pages : 126

 » Le spectacle se donne sans fin. Car l’instinct fait germer la chair, le désir la pousse, la harcèle quand elle s’y refuse, jusqu’à tant qu’elle cède, s’affale, se colle à une autre, et que s’assure la pérennité des lignées amoureuses.  » Cela se produit de multiples fois, sans relâche, cela s’enchaîne avec beaucoup de naturel et de grâce. Un cycle sans fin pousse les femmes à se marier, à enfanter, puis à mourir. Ainsi va le temps, secoué par le rythme des naissances et des morts, quand le besoin de transmettre l’emporte sur le désespoir de la perte d’un être cher. Un long fil de désir passe au travers des générations. Ce court roman d’une douce gravité est un hymne à la vie et au pouvoir fécondant de la femme.

J’ai vu le film Éternité de Tran Anh Hung avec Audrey Tautou, Mélanie Laurent et Bérénice Béjo il y a un an au cinéma et je l’avais trouvé…. magnifique ! J’avais pleuré tout du long et mis plusieurs jours à m’en remettre… Et là en déambulant dans ma librairie je découvre que ce pur chef d’oeuvre est une adaptation de l’Élégance des veuves d’Alice Ferney (auteure que j’aime beaucoup) ! Pleine de curiosité je me replonge avec plaisir dans l’histoire de Valentine, Mathilde et Gabrielle. Je n’ai pas été déçue ! Je peux dire maintenant que l’adaptation cinématographique est tout simplement parfaite ! Mêmes sensations, je reconnais même certaines phrases (quand je vous dis qu’il m’a marqué!) et une histoire absolument pas déformée pour des « besoins cinématographiques ».

Ce livre retrace le destin de trois femmes ou plutôt de trois mères car ces dernières voient dans la procréation leur raison de vivre. Elles existent grâce à leurs familles (très nombreuses). Malheureusement en ce début de XXe siècle tout cela rime souvent avec de nombreux drames… entre fausses couches, morts infantiles et veuvage. Nous suivons les personnages dans leurs deuils mais surtout dans leur forte volonté commune de continuer à vivre pour leur famille. Cependant les drames ainsi que les joies sont écris avec une immensité de douceur… C’est un véritable coup de cœur !

continuous_c02_0173107

Enfin je conseille fortement ce roman (plutôt court mais intense) et maintenant je n’ai plus qu’une envie : revoir le film ! Prochain achat DVD ?

Ma Note : 20 / 20 !!!

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s